Fermer la porte sur le mois de Juillet

Absence

Le vide d’une chaise face à l’absence

Août étant là, il est temps de tirer un trait sur ce rude mois de juillet. Du quel je retiens :

Une super séance de cinéma avec Dragon 2 – Finir l’année de danse en beauté avec un restaurant toutes ensemble – Passer un super week-end de stage de danse et d’expression vocale – Prendre le train pour revoir mon Grand-Père.

Affronter seule le décès soudain de mon Grand-père le soir de mon arrivée – Gérer ma panique – Culpabiliser pour rien – Gérer les conflits familiaux – Une balade entre sœur et cousine – Affronter le flot de larmes – Dire un dernier au revoir – Faire une dernière soirée crêpes dans la maison familial – Dire adieu à cette maison et vouloir garder chaque souvenirs intactes – Perdre une partie de soi.

Rentrer chez soi et compter sur le soutien de l’Homme et d’un ami – Faire une soirée glace & level up – Se détendre un peu dans un bain moussant – Avoir l’impression d’avoir touché le fond – Faire une grande balade amoureux et mettre des mots sur les ressentis – Fondre en larmes – Une soirée jeu vidéo entre amis – Passer du temps en amoureux – Attendre que le temps passe – Faire des rêves réconfortants – Se remettre en question.

Avoir un entretien d’embauche qui ne donne rien – Partir en vacances – Changer d’air – Prendre du temps pour soi – Revoir les jolies paysages du Sud-Ouest – Ne pas entendre le bruit des voitures – Nager puis prendre le soleil – Visiter un château et rentrer au camping sous la pluie – Chanter faux – Faire des mots fléchés – Goûter des vins à 11h un matin – Manger un cassoulet – Faire une soirée pizza – Visiter un village médiéval – Découvrir un chemin de Halage – Ranger ses affaires et prendre le chemin du retour.

Et quand je regarde tout ça, je me rends compte qu’il y a quand même eu beaucoup de bons moments malgré les doutes et la tristesse. Que j’ai des envies de changement, que je cherche à changer ma vie pour la rendre plus belle, enfin être moi et vivre pour moi. Le décès de mon Grand-Père a bousculé plein de choses chez moi. J’ai perdu mon dernier pilier, la dernière personne qui m’aidait à avancer dans la vie. Mes Grands-Parents étaient pour moi des soutiens sans failles, j’ai toujours pu compter sur eux et sans eux, je me sens seule en quelque sorte comme abandonnée…. Pourtant la vie continue, je tourne la page et en prendre une nouvelle pour commencer autre chose qui sera je l’espère joyeux et à mon image.

Publicités

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s